Nous découvrir

 

 

Emmanuelle Soni-Dessaigne

 

Je grandis en France, dans une modeste ville de Bretagne. Choyée dans un cocon d’amour et de dialogue mais aussi enfant sensible et exposée à la maladie depuis mon jeune âge, je passe presque tout mon temps à écrire, lire, expérimenter, rechercher… ce qui nous sépare les uns des autres, ce qui nous sépare de nous-même, de qui nous sépare de l’Univers tout entier.

Puis, je réalise que tout ce que je trouve n’est finalement que ce qui nous rassemble. L’Amour. Dans toutes ses façons de s’exprimer : la compassion, la sincérité, la bienveillance, le pardon, la joie,  la compréhension, la tolérance, l’acceptation…Tous vagues d’un même océan; tout comme nous ne sommes que les enfants d’une même Terre.

Littéraire de formation me conduisant jusqu’en Hypokhâgne, Ingénieure Senior IT de métier pendant presque 7 ans à Montréal chez Nuance Communications Inc.- une des plus grandes compagnies internationales de reconnaissance vocale, et désormais praticienne Ayurvédique en Inde: mon âme est poésie, ma méthode est rigueur.

Ma vie prend un tournant en aout 2016 alors que je quitte le Canada pour suivre l’appel d’une autre vie en Inde, une vie qui sera désormais insérée dans la tradition de l’Ayurvéda dont ma formation avait déjà commencée à Montréal sous l’enseignement de Jonathan Leger-Raymond à l’Académie Québécoise d’Ayurvéda.

L’Ayurvéda est une médecine complète et holistique qui m’a convaincue par son efficacité et par son bon sens, son art de l’équilibre et parce qu’elle m’a sauvé de mon malaise intérieur et du diagnostic d’infertilité qui me condamnait a à peine 30 ans. Cette médecine, comme toutes les médecines plurimillénaires, considère qu’il existe une interaction entre les émotions, le corps, l’intellect, les actes, et l’environnement dans lequel nous vivons. L’objectif pour chaque être humain repose sur le principe d’équilibre de tous ces aspects. Pour y parvenir, l’Ayurvéda propose de mettre en œuvre toutes les conditions favorisant cet équilibre par l’art d’utiliser la Nature et la Science.

M’inscrire dans cette lignée semble finalement la continuité naturelle de ma passion pour l’exploration et la connaissance de la vie dans tous ses aspects puisqu’ayant étudié en autodidacte pendant près de dix ans la Médecine Traditionnelle Chinoise, la naturopathie, la nutrition et d’innombrables « courants » de santé des plus sérieux et intègres aux plus farfelus que nous trouvons aujourd’hui, et surtout en les éprouvant sur moi-même afin d’en dégager le bon grain de l’ivraie et d’en faire la synthèse, qui est aussi ce projet.

Géobiologue[1]  depuis Juin 2016, je travaille aussi à l’harmonisation des lieux de vie, bien évidemment en lien avec ses habitants.

Depuis 2015, je suis également en cours de formation à distance avec L’Herbothèque, la plus ancienne école de formation en herboristerie au Québec.

Avide de la lecture des grands écrivains, scientifiques, mystiques, érudits et penseurs de tous temps, sur mon temps libre, j’oublie les heures à lire sur la santé, la spiritualité, la nature, les plantes,… je dessine, et j’écris.

Écrire est vivre pour moi. Mon premier recueil de poésie, « De Lumière et de Chair », est en attente d’Édition. Mon second, « De la Nature du Jour », est en cours d’écriture.

En parallèle de ce livre et projet,« l’Amour Médecin », se décline aussi un autre ouvrage,« Je n’ai pas fini de naitre », entre aphorismes spirituels et autobiographie. En collaboration avec ma mère, versée dans l’étude des textes fondateurs des religions, mythes et mythologies- hors traditions, de la Torah et de l’Hébreu, nous avons également un projet de livre,« Héritiers du Mensonge », afin de démystifier beaucoup de choses en ce domaine.

Vous pouvez me découvrir mieux et me suivre sur mon site www.callistea.com et la page Facebook associée ainsi que sur ma chaine YouTube.

 

 

Dr Manan Soni

 

Le Dr Manan Soni, B.A.M.S (Bachelor of Ayurveda, Medicine and Surgery),  est un jeune Docteur trentenaire, dévouant sa vie à assister les gens dans leur cheminement vers la santé, la félicité et la vie.

Déjà, son arrière-grand-père, Bhawani Das, également médecin (Vaidya) Ayurvédique souhaitait que ce savoir ancestral se transmette dans la famille et que l’héritage continue. Celui-ci écrivit de nombreux et précieux livres en Urdu, une langue en voie de disparition actuellement, ou l’on peut lire entre les pages usées et déchirées toute sa dévotion et son implication pour l’Ayurvéda.

Il effectue 7 ans d’études à la renommée Université RGUHS (Rajiv Gandhi University of Health Sciences) à Bangalore, sous le tutorat de celui qui deviendra son maitre,  Gurudji Eshwar Reddy et son disciple Malikarjuna Dambal, dans la lignée Rasa shastra (alchimie médicale et védique).

Après l’obtention de son doctorat en médecine Ayurvédique, il revient à son village natal aux pieds de l’Himalaya dans le Nord de l’Inde afin d’accomplir la promesse faite à son grand-père de prendre soin des natifs du village et d’y tenir un espace dédié à la santé. Pendant un an, il offre donc gratuitement ses soins dans sa petite clinique. Sa réputation se construit alors qu’il commence à recevoir de nombreux patients venus du monde entier, adressant avec succès des conditions de santé chroniques et avancées.

Le décès de son grand-père marque un tournant dans sa vie et après 4 ans de travail en collaboration avec une ONG française, il décide d’aller plus loin et d’ouvrir son propre Centre spécialisé dans le Panchakarma– Bhawani Ayurvéda – afin d’offrir une prise en charge complète, cures et traitements uniques au printemps et en automne. Les autres saisons sont passées sur les routes de France entre conférences et consultations de santé.

Bien que son temps libre soit rare, il le passe à écrire, lire et faire des travaux de recherche sur les plantes, œuvrant avec différents partenaires et amis pour la culture de plantes médicinales (ayurvédiques notamment) en France utilisant les techniques de la permaculture, la biodynamie et la science écologique de la foresterie analogue pour augmenter la biodiversité, et a pour projet de développer ses terres en Himachal Pradesh pour la sauvegarde des plantes et l’écotourisme. Il a écrit de nombreux articles sur les pierres précieuses, l’alchimie, l’astrologie, la spiritualité, les herbes et leurs propriétés médicinales, qu’il espère pouvoir un jour compiler et partager.

Le Dr. Manan Soni est aussi auteur et contributeur du magazine en ligne de référence sur l’Ayurvéda, Everyday Ayurveda et désormais membre de l’Himalayan Doctors Association.

 

Ekam shastram adhiyano na vidyat shastranishchaya

Tasmat bahushrut shastro vijaniyat chikitsakah

Sushruta Samhita

(Celui qui ne connaît qu’un shastra[2] ne peut arriver à une conclusion décisive. C’est pourquoi celui qui a appris de nombreux shastras est en effet un médecin.)

Cet extrait d’un des textes fondateurs de l’Ayurvéda traduit parfaitement sa pensée et son crédo.

Soucieux de faire connaitre l’Ayurvéda dans sa plus authentique tradition mais aussi conscient de la nécessité de modernisation et d’accessibilité, il entend contribuer à promouvoir une médecine intégrative et collaborative d’où sa place privilégiée dans ce projet.

 


[1] La géobiologie (aussi nommée Radiésthésie- corrolaire du Feng-Shui en Asie et du Vastu Shastra en Inde) s’occupe de l’espace vital avec lequel nous échangeons, soit les relations entre la Terre et le Ciel. Elle vise à détecter et à corriger si besoin : les énergies telluriques et cosmiques ( courants d’eau, cheminées, réseaux, vortex, failles, etc.) , les nuisances électriques et électromagnétiques (lignes hautes tensions, appareils électriques), celles de l’air (COV, CO2, Allergènes et plus) ainsi que les nuisances subtiles (entités, objets ayant une charge négative, etc). Elle s’intéresse aussi aux flux sacrés, à la géométrie sacrée et tant de savoir oublié ou enfoui sous des années d’obscurantisme.

[2] Écriture sacrée

Partager c'est prendre soin