Laurent Guerison : L’équilibre par l’Amour. Rejoint le projet!

 

 

S’il y a bien un homme qui incarne l’Amour, l’humilité, la simplicité et la présence, c’est Laurent Guérison.

Son nom le prédestine déjà.

Laurent est issu d’une famille très cartésienne et a un parcours assez “standard”. Il a fait une école de commerce puis suit des études à l’étranger. Passionné par les nouvelles technologies, il devient ensuite entrepreneur et créateur de plusieurs sociétés en région parisienne. Pris dans une vie loin de ses profondes aspirations, il décide de s’installer dans la région Pays de la Loire et s’associer à l’univers du cheval.  La vie de Laurent prend un virage à 180° et il devient « Guérisseur énergéticien éveilleur » et éleveur de chevaux.

A distance et par l’intention il travaille sur les déséquilibres, torsions et nœuds du corps, par l’Amour, le souffle et l’eau. Il détord les corps physiques en redonnant l’équilibre intérieur et l’harmonie aux personnes. Le rééquilibrage est immédiat et vérifiable, et induit un bien-être physique, mental et spirituel, difficilement explicable sans l’avoir vécu. Pour l’avoir vécu, c’est comme si l’on retrouvait un souffle primordial, une seconde respiration, un second souffle, un cœur ouvert.

Et surtout, il fait reprendre à la personne, conscience de son pouvoir créateur et de l’erreur de s’identifier à son corps ou à ses symptômes, qui ne sont que conséquences de nos vies émotionnelles, conscientes et inconscientes.

Dans le documentaire, nous explorerons avec Laurent l’importance de réaliser notre pouvoir créateur, de cesser l’identification au petit personnage pour autant en vivant l’incarnation en conscience, nous parlerons également du rôle primordial  de la respiration et du souffle ( en parallèle avec les médecines ancestrales Ayurvédiques et Chinoises ) et surtout du rôle du Cœur au centre de tout avec l’Amour en tant que fondement de toute chose. Nous mettrons également l’accent sur cette notion fondamentale pour tout thérapeute : je ne peux toucher en toi que ce que j’ai touché en moi-même et je ne peux changer que ce que j’ai d’abord décider d’aimer inconditionnellement.

Pour le découvrir mieux, je vous invite à visionner sa vidéo  “Dans l’Instant et dans l’Amour”.

 

 

 

 

 

Je vous cite également un extrait d’un de ses articles :

 

 

  “Oui mais…..”

Voilà ce que j’entends souvent dans les conversations lors de mes soins. Je prouve au travers de mes soins que vous n’êtes pas vos pensées et émotions et que le temps n’existe pas. Mais pour autant j’ai souvent des phrases comme cela qui reviennent… Alors voilà pour tous qui se disent qu’il faut être positif ou que “demain je dois faire…”, ou “oui mais…” ou “avec moi ça ne marche pas…” etc.

Durant le soin je prouve que vous êtes un esprit incarné, pas plus et pas moins. Et je transforme votre corps tordu, ou tous les problèmes physiques, en non problèmes dans l’instant. Je le fais par la pensée en me connectant directement à l’esprit des personnes et change physiquement et de manière visible et vérifiable le corps et c’est instantané.

Si la personne est arrivée avec ses problèmes, bien souvent elle n’est pas consciente que c’est de sa “faute” qu’elle vit ces problèmes. C’est le monde extérieur qui est stressant, dangereux…etc. C’est sa manière de penser le monde qui incarne ces douleurs. Puisqu’en les pensant différemment j’incarne immédiatement un changement dans le corps.

“Oui, mais”, “non, mais”… A chaque fois que vous utilisez “oui mais” ou “non mais” c’est une croyance qui s’incarne. Vous fermez les portes ouvertes dans votre esprit pour dire ce que vous voulez dire peu importe ce qui a été dit avant. Vous ne prenez pas en compte ce qui a été dit. C’est un raccourci du mental pour ne pas avoir à penser mais affirmer ses croyances. Cette phrase a un sens : “j’aime les spaghettis oui mais je suis végétarien”. Quel est le rapport entre spaghetti et végétarien, en soit aucun (sauf si il y des œufs dans les pattes). Ce que je veux dire le “oui mais” ou le “non mais” limite votre écoute et compréhension. “La voiture est verte, non mais ton blouson dessus est jaune” : aucun rapport et pourtant dans votre esprit vous ne recherchez pas plus le non-sens de cette phrase (quel est le rapport entre la couleur de la voiture et le blouson)… Le nombre de fois où je vois quelqu’un parler d’un sujet et l’autre répondre avec un “non mais” en changeant de sujet sans que cela semble surprenant. Le “oui mais” ou le “non mais” sont aussi une forme de manipulation mentale.

“J’ai raison”, “Je te l’avais dit”

Un autre classique : “j’ai raison” ou “je te l’avais dit”, ou sous toutes ces autres forment. Durant le soin je vous prouve que vous être créateur de votre réalité (corps et extérieur), qui ne sont que le fruit de vos pensées et émotions incarnées par l’esprit dans votre “réalité”. Le problème n’est pas de savoir si vous avez raison car évidemment si vous l’avez créé, c’est que vous l’avez pensé consciemment ou inconsciemment, mais de savoir ce que vous voulez créer. Il y a 7 milliards d’hommes et de femmes qui ont raison et qui leur réalité reflète…mais que veulent-ils créer?

“Je dois être positif(ve)”

Une merveille de la dualité et de la croyance ! Ce que vous affirmez par-là est exactement l’inverse, c’est que dans l’instant vous êtes négatif et vous le renforcez. Si vous pensez qu’il y a du bien ou du mal, du positif ou de négatif et bien vous allez l’incarner et en disant “je dois être positif” cela revient à dire que vous êtes négatif maintenant, et donc vous l’incarnez. Il n’y que l’instant qui se vit. Si tout est neutre en soit c’est à vous de mettre les émotions et pensées pour incarner ce qui se présente à vous librement.

“Il faut que je….”

Cela veut dire comme la phrase de tout à l’heure, que dans l’instant vous ne ne faites pas… plus on dit “il faut” plus on incarne l’idée que cela est dur et devient pénible, l’idée associée c’est que l’on en n’a pas envie car “il faut” et donc cela devient de plus en plus une contrainte…. C’est la nourriture des procrastinateurs et des gens qui souffrent les “il faut”. Cela ne fait que nourrir leurs maux qu’ils ont créés.

“Je le sais, mais pour moi”, “oui je sais, mais”, “tout ce que tu me dis je le sais…”

C’est la même forme que le “oui mais”. Un peu plus sophistiqué. Souvent je dis, si tu le sais alors explique le moi ! Et là souvent ça cale. Je pose souvent la question pour savoir “sais-tu qui tu es ?”. Quasi 100% me répondent “oui”. Mais quand je demande de m’expliquer qui ils sont… et bien c’est souvent très brouillon (ils me disent ce qu’ils font mais pas qui ils sont) pour en arriver à dire “je ne sais pas en fait”. Bien souvent les personnes confondent le fait de le “savoir” (de l’incarner dans leur réalité et donc de pouvoir l’expliquer) et le fait de le “connaître ou d’en avoir entendu parler.”

“Ca ne marche pas j’ai toujours mal”

Bon, ce n’est pas pour glorifier mon égo, mais je n’en n’ai pas beaucoup de “ça ne marche pas, j’ai toujours mal” mais pour autant j’en ai régulièrement. Souvent je prends le temps d’expliquer et de demander à vérifier le corps. Savoir si le corps et à nouveau tordu, et donc si les mêmes pensées produisent les mêmes effets sur le corps et donc, les mêmes douleurs. Dans 90% des cas les personnes sont à nouveau tordues et me disent alors que ça ne marche pas. Alors je leurs pose la question à savoir si après le soin de rééquilibrage ça allait mieux et c’est “oui”. Et là j’explique avec toute la délicatesse possible, que les mêmes pensées produisent les mêmes effets, je ne peux pas penser toujours pour eux. Je peux penser et redresser leurs corps et qu’ils le constatent, avec les améliorations qui viennent avec dans l’instant. Mais quand ils viennent me voir pour me dire que cela ne fonctionne pas, alors qu’en fait ils ne remettent que rarement leurs pensées et émotions en cause. Leur réalité est la vérité et ils ne cherchent pas à changer, mais à enlever les douleurs ou maladies… mais ces douleurs ou maladies viennent justement de leurs intentions (pensées et émotions) qui façonnent leur réalité par l’incarnation dans l’esprit ET donc je reçois beaucoup de “oui mais”, “je sais mais”, “je dois être positive”, “il faut que je…”…etc

Vous êtes des êtres magnifiques, artisans de votre réalité dans l’instant et l’amour ! »

Suivre plus de Laurent Guerison sur

http://www.laurentguerison.com/

Partager c'est prendre soin

0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *