Back to the top

Elementary, my dear Watson

Vous êtes le fruit des efforts conjugués de la Terre, de l’Eau, du Vent, et du Soleil ; tout comme l’arbre, la plante et tout ce qui est.

En d’autres termes, la composition de l’univers est identique à celle du corps humain.

Chaque chose qui existe est votre alter-ego.

Nous pourrions alors rejoindre l’injonction spirituelle de Ramana Maharshi lorsqu’il répondait à l’interrogation :

« Comment traiter les autres ? »
« Il n’y a pas d’autres. »

🡆Mais comment le ‘prouver’ scientifiquement ?
🡆En quoi approcher la vie, l’homme et le vivant à travers cette vision pourrait changer toutes les applications de la médecine ?

【 Il nous faudrait sans doute commencer par réaliser que depuis l’aube des temps la science et la philosophie tombaient d’accord sur le fait que tout, absolument tout en ce monde, soit composé d’éléments fondamentaux.】

Ainsi, à travers les époques, les cultures, les continents et les médecines nous retrouvions toujours 4 ou 5 éléments, chacun dotés de propriétés et caractéristiques spécifiques :

♢ Médecine Grecque ♢

On retrouve la théorie des 5 éléments que l’on nomme Stoicheion (στοιχεῖον) : TERRE (γῆ ge), EAU (ὕδωρ hudor), AIR (ἀήρ aer), FEU (πῦρ pur) et ETHER ou Quintessence (αἰθήρ aither).

Pythagore, Empédocle, Aristote, Socrate et Platon (1) maintenaient que la santé (eucrasie ou isonomie) était caractérisée par l’équilibre et l’harmonie de ces éléments fondamentaux qui constituent à la fois la nature en général et le corps individuel.

♢ Médecine Unani ♢

On retrouve la théorie des 4 éléments que l’on nomme Al Anasir ou Arkan : TERRE (Arz), EAU (Maa), FEU (Naar), AIR (Hawa), décrite par les grands philosophes islamiques al-Kindi, Avicenne et Fakhr al-Din al-Razi.

A nouveau, la santé est définie comme un état d’équilibre.

♢ Médecine Chinoise ♢

On retrouve la théorie des 5 éléments que l’on nomme Wŭ Xíng (五行) : BOIS (木 mù), FEU (火 huǒ), TERRE (土 tǔ), METAL (金 jīn), et EAU (水 shuǐ).

Idem au japon nous retrouvons la théorie Godai : Chi (地, terre), Ka (火, feu), Fū (風, vent), Sui (水, eau) et Kū (空, vide).

♢ En Médecine Tibétaine ♢

On retrouve la théorie des 4 éléments que l’on nomme Bön : TERRE (Sa), FEU (Moi), AIR ou vent (rLung), ESPACE (Nam-mkha)

♢ Médecine Indienne, Ayurvéda ♢

On retrouve la théorie des 5 éléments que l’on nomme PanchaMahābhūta : Āp (EAU), Tejas ou Agni (FEU), Vāta (AIR), Prithvi (TERRE) et Ākāśa (ETHER).

Swashtya, qui signifie en santé, équilibré, serait l’équivalent d’homéostasie ou équilibre interne, en médecine classique.

♢ Médecine Indienne Siddha ♢

On retrouve la théorie des 5 éléments que l’on nomme Pancheekaranam : Nilam (TERREh), Neer (EAU), Thee (FEU), Vali (AIR), Visumbu (ESPACE).

On retrouve aussi cette théorie dans l’Ancienne Égypte et en Mésopotamie.

🡆 Bon, très bien, mais à quoi cela sert-il ?
🡆 Quelles en sont les applications pratiques ?

Les plus cartésiens, sceptiques ou scientistes pourront aussi arguer que je leur prouve où se situe le ‘Feu’ et comment fonctionnent ces éléments dans un organe, ou dans mon corps tout entier.

Il est déplorable de constater que notre médecine moderne depuis le XIXe siècle a rejeté ce concept d’éléments -pourtant omniprésent et multimillénaire-au simple rang d’abstraction à défaut de pouvoir le comprendre réellement par des méthodes empiriques (2).

En fait, il nous faut réaliser que ce concept d’éléments ne peut se saisir que si nous faisons un effort de traduction.

En effet, il est élaboré dans un langage beaucoup plus complet que nos terminologies restrictives parce que seul un certain symbolisme permet de décrire des idées fondamentales et immémoriales complexes relevant presque du quantique.

Lorsque je parle à un public scientifique, je fais toujours cet effort de traduction et nous tombons d’accord.

Je prends souvent en exemple l’élément Tejas, très grossièrement traduit par « Feu » dans la médecine indienne commerciale souvent pratiquée sous nos latitudes.

J’explique qu’il s’apparente à tout ce qui implique une réaction chimique qui transforme l’état d’une chose donnée : sous-entendant ainsi les processus métaboliques, enzymatiques, digestifs, hormonaux, etc. ainsi que la volonté et l’intelligence, entre autre.

D’un autre côté, j’explique aussi que la plupart des phénomènes physiques attribués au système nerveux par la physiologie moderne, par exemple, peuvent être identifiés comme relevant du principe de l’Air.

【 Derrière les ‘éléments’ se cache bien plus qu’un symbole que notre esprit aurait tôt fait de réduire au premier sens du terme. 】

Autre exemple, prenons une simple cellule : l’élément Terre prédomine en donnant la structure de la cellule, la membrane si vous préférez. L’élément Eau représente le cytoplasme ou le liquide contenu dans la cellule, l’élément Feu en régule les processus métaboliques, et l’élément Air se trouve dans les gaz intrinsèques, quant à l’Espace occupé par la cellule il est le dernier élément.

🡆 D’accord, c’est bien joli me direz-vous, mais en quoi cette vision nous est nécessaire actuellement en médecine ?

Retrouver cette vision c’est révolutionner notre façon d’appréhender le monde et la vie, parce que cela permet de comprendre le fonctionnement subtil du corps, de l’esprit, du vivant, et ses modulations.

【Sans cela, la médecine moderne est un peu comme une science aveugle qui connaitrait avec précision tous les objets d’une pièce, mais s’y dirigerai avec un bandeau sur les yeux en ne comprenant rien de leurs interactions.

En constante évolution et en interaction les uns avec les autres, les éléments créent une situation de flux dynamique qui maintient le monde et la vie en mouvement. 】

• DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT

La théorie des éléments et concepts associés sert donc de fondement à toutes les modalités de diagnostic et de traitement des plus grands systèmes ancestraux de médecine et constituent une théorie des plus précieuses afin de détecter et de traiter avec succès les maladies du corps et de l’esprit, même lorsqu’elles sont encore indétectables par nos outils modernes parce que non encore ‘déclarées’. Ils sont la base de la médecine et même la psychologie pour les plus grandes traditions spirituelles et civilisations.

Ainsi, les maladies n’existent plus en ce sens que chaque personne porte en lui un déséquilibre particulier, toujours mouvant, qui peut s’aggraver ou se pacifier sous l’influence de divers facteurs.
Les maladies au sens d’un regroupement de symptômes classifiant et codifiant les malades dans des groupes avec des protocoles perdent tout leur sens, au profit d’une compréhension retrouvée et d’une humanité réhabilitée.

• UNITÉ DU MONDE

Elle sous-tend que toute l’intelligence et la sagesse découlent d’une source absolue et identique, et que la médecine n’est là que pour assister la nature en favorisant l’harmonie entre l’individu, sa propre nature et son environnement, en menant une vie d’équilibre selon ses lois.

• UNICITÉ DES INDIVIDUS

Cette approche se concentre sur l’établissement et le maintien de l’équilibre et de la cohérence globale, plutôt que sur les symptômes individuels.
Elle reconnaît les différences des natures uniques de tous les individus et recommande donc différents schémas thérapeutiques pour différents types de personnes.
Bien que deux personnes puissent sembler avoir les mêmes symptômes extérieurs, leurs natures liées à l’enchevêtrement unique des éléments (souvenez-vous du vase du potier) peuvent être très différentes et donc appeler des solutions très différentes. La synergie et l’interaction de ces éléments principaux dans un rapport particulier, créent votre structure à la fois physique et émotionnelle que la médecine Unani nomme tempérament (Mizaj), quand l’Ayurvéda parle similairement de nature propre: Prakriti.
Cette vision nous aide aussi à prendre conscience de la nécessité de préserver l’alliance de l’esprit et du corps en guérissant une médecine trop fragmentée, chaotique et désordonnée pour retrouver une cohésion et une intégrité.

• NOTRE LIEN AVEC LE VIVANT

Je le répète toujours, la nourriture est notre premier lien avec le sacré. Entrevoir l’aliment via l’œil des éléments, c’est réaliser que sa matrice unique aura une réaction unique sur la nôtre, en fonction de sa nature, de sa saveur, de la saison, des diverses compatibilités.
On est loin du débilitant ‘5 fruits et légumes par jour’ et encore plus loin des statistiques froids ‘glucides, lipides, protéines, taux ORAC (potentiel antioxydant), index glycémique, calories, profil acido-basique, profil vitaminique etc.’
Non pas que ces critères modernes n’aient pas de pertinence, mais simplement que seuls, ils n’offrent pas une vision complète et donc réellement applicable, encore une fois pour vous, dans votre individualité.

Les âges de la vie sont aussi marqués par la prédominance d’éléments particuliers, ainsi que chaque saison voire chaque moment de la journée.
Les connaitre, c’est pouvoir avoir une approche dynamique et sensée avec tout notre environnement comme avec nous-même.

« Je suis dans l’eau, et dans la terre, et dans le feu, et l’air. Ces quatre sont autour de moi, pourtant, de ces quatre, je ne suis pas. »

« Tu portes en toi la lumière vivante de l’Univers, modelant la chaleur de l’Univers pour te faire exprimer ton propre être. Toi-même, tu apparais à mes yeux comme un monde, et concentrant sur la Terre les forces que tu attires de tous les points de l’Univers.
Tu es le nom et la forme de ce qui est au-delà du nom et de la forme. »

 

(1) Platon, dans le Timée , pense que les quatre éléments sont faits de particules cubiques (Terre), icosaédriques (eau), octaédriques (air), tétraédriques (feu) et que la sphère du monde (le Tout) est un dodécaèdre. Ce sont les solides de Platon.

(2) Même si, d’une certaine manière, nous avons intégré cette théorie sous une autre forme, parlant des différents états de la matière : solide (terre) , liquide (eau) , gazeux (air) et plasmique (feu).

.”

Emmanuelle Soni-Dessaigne

LOVE MEDICINE

OLAM STUDIO presents a Y.N PRODUCTION production a EMMANUELLE SONI-DESSAIGNE picture ALAIN ESKENAZI

© Copyright Emmanuelle Soni-Dessaigne LOVE MEDICINE. 2018-2019. ALL RIGHTS RESERVED.