À la Lumière de l’Ombre: vous êtes invités à la rencontre

 

Christiane Singer, cette grande auteure, écrivait : Et si l’essentiel d’une vie consistait à accueillir l’ébranlement, la secousse, le dérangement causé par l’autre ?

Nous avons donc envie de mettre en lumière les rapports humains qui peuvent se nouer au sein de lieux que l’on qualifie de sensibles, douloureux ou difficiles comme les institutions pénitentiaires, soins palliatifs, services de réanimation ; afin d’aller chercher les discours de ceux que nous entendons peu, accompagnants du quotidien, soignants comme soignés. Nous voulions aller toucher et révéler avec subtilité et pudeur toute l’humanité, la compassion et la grandeur de cœur et d’échanges humains qui y réside. Quand dans une société telle que la nôtre, tout nous incite à la peur et à la terreur, à l’exclusion, au rejet, à l’isolement, à la séparation, à la discorde et la ségrégation.

Le public a d’innombrables images de ces espaces: larmes, cris, bras croisés entre des barres de métal, visages lugubres qui semblent fixer le temps… Ces images apparaissent maintes et maintes fois dans notre lexique culturel et notre inconscient, et ne nous incitent guère à considérer les individus représentés en tant qu’êtres humains, comme tout à chacun. Mais chaque personne a une histoire, et chaque relation qui se noue au sein de ces échanges humains riches et denses, est aussi une histoire – que nous avons à cœur d’aller écouter et d’inviter au dialogue.  C’est un projet qui souhaite aborder ces espaces et ces dynamiques d’un point de vue différent et les mettre au jour différemment pour inviter réflexions et perspectives auprès du public ; invitant à la générosité d’esprit et l’amour sincère pour tous les êtres humains.

Volet France : Toulon, Mars 2019, en immersion auprès de Sophie Mainguy-Besnier, médecin pénitentiaire, et François Besnier.

Volet US : Los Angeles, deuxième semaine de Mars 2019 (volet entièrement en anglais, sera sous-titré ou doublé pour la version Française). En immersion auprès de Michel Pascal, auteur, conférencier et ancien moine bouddhiste. Michel a été invité à enseigner dans certaines des universités les plus prestigieuses d’Amérique, ainsi que dans les plus grandes entreprises dont Google. Il a collaboré avec Amity Foundation à  la création du premier programme de méditation conçu pour réintégrer les personnes incarcérées depuis plus de 20 ans dans la société après leur libération. En résultats : sans soutien, plus de 80% retournent en prison. Pour ceux ayant suivi le programme, c’est l’inverse : 80% sortent du cycle de l’incarcération et réintègrent la société, trouvant travail et/ou famille.

Volet Canada : Québec,  Septembre 2019, en immersion auprès de Christiane Martel, présidente de la Quebec Society for Palliative Care.

 

Sortie Prévue (Salles/DVD) : 2020

 

 

 

«Comment puis-je être substantiel si je ne jette pas une ombre?

Je dois aussi avoir un côté sombre si je veux être entier. “

C.G. Jung, L’homme moderne à la recherche d’une âme

«Les choses que les gens disent d’un homme ne modifient pas un homme. Il est ce qu’il est. L’opinion publique n’a aucune valeur. Même si les gens utilisent la violence réelle, ils ne doivent pas être violents à leur tour.  Après tout, même en prison, un homme peut être très libre. Son âme peut être libre. Sa personnalité peut être tranquille. Il peut être en paix.  La personnalité est une chose très mystérieuse. Un homme ne peut pas toujours être estimé par ce qu’il fait. Il peut garder la loi, et pourtant être sans valeur. Il peut enfreindre la loi et tout va bien. Il peut être méchant, sans jamais rien faire de mal. Il peut commettre un péché contre la société et néanmoins réaliser à travers ce péché sa véritable perfection. ”

Oscar Wilde, L’âme de l’homme sous le socialisme

 

Partager c'est prendre soin